Auto-magnétisme : l’autonomie de la vie en soi. Explications et méthode.

67E69336-366E-461D-B1C9-C4FCD2AE3B1B

Pour les âmes incarnées actuellement, le cadre spatio-temporel que nous avons choisi pour notre expérience d’incarnation n’est pas un choix de facilité. En effet, l’âme réfléchit et prépare son expérience longtemps avant sa naissance tel un voyage organisé prévu de longue date. La planète-école, le pays,  l’époque,  la lignée, les géniteurs, etc  servent   la problématique et les blessures que chacun est venu libérer de même que les potentiels que chacun espère récupérer et manifester.

Bien que nous soyons tous reliés les uns aux autres dans un grand réseau de communication invisible (aux yeux physiques), notre voyage garde la teinte de l’unique, de même que ce l’on nomme notre « mission de vie ». Une solitude apparente marque notre chemin car nos compagnons d’ascension ne sont pas nécessairement parti en même temps que nous (tous les individus d’une même famille d’âme ne sont pas nécessairement incarnés en même temps).

Bien que très ressemblant extérieurement (la forme humanoïde que nous partageons  brouille les pistes et nous fait souvent croire que l’habit fait le moine), nous partageons la différence de notre essence. Nous n’avons pas tous la même origine, les mêmes vécus, nous ne venons pas tous travailler les mêmes paliers/niveau menant à la lumière, nous n’avons pas tous le même age. L’incarnation terrestre s’avère être une étape particulièrement éprouvante et désorientante pour bon nombre d’entre nous de par son immense brassage de culture digne de la guerre des étoiles (qui, au passage, met en scène un grand nombre de vérités). Nous pourrions la comparer à l’arrivée dans un grand hall de gare avec des entrées et sorties incessantes de touristes internationaux. Cependant ce séjour implique pour nous la nécessité de poser nos valises, et notre challenge commun est celui de créer un espace de stabilité intérieure suffisant pour grandir au milieu de cette mouvance.

Les âmes incarnées actuellement (celle qui sont nées dans les années 1915 et ne sont pas encore reparties) ont choisi en  grande majorité une expérience de limitation de leur potentiel et donc une limitation de l’énergie de vie au sein de la structure au moins comme début de vie.

Rappelons qu’il existe deux types d’expériences opposées choisies par les âmes pour trouver le chemin de l’amour : les expériences de limitation de leur pouvoirs (maîtriser la vie en soi) et les expériences d’expansion (Incarner la vie en soi).

Pour atteindre l’expansion, l’homme qui est un élève doit passer par son opposé. L’énergie de vie s’apprend, elle a besoin d’être apprivoisées, reconnue, respectée, honorée et chérie. Aussi, les êtres qui expérimentent à l’heure actuelle leur plein pouvoir de vie ne sont pas des élus, mais des élèves qui apprennent depuis plus longtemps que les autres, de vieilles âmes. La souffrance actuelle de notre planète (projection humaine de nos propres souffrances) résulte du fait qu’une grande majorité des hommes expérimentent la limitation. La vraie définition et la vraie dimension de l’amour n’est pas encore comprise ressentie, et concrétisée avec l’infini liberté qui lui est propre. Segmenter l’amour, le définir, le cloisonner, l’opposer au reste revient à le tuer.

Pour avancer vers la connaissance d’eux-mêmes et vers l’amour, les occidentaux, davantage que les orientaux, ont opté pour un séjour dans des cadres sociétales très normés et cloisonnants qui coupent l’individu de son pouvoir intérieur, de la compréhension et de la sensation de son corps, et le plonge dans les abysses du mental,  la peur  infantisante de la vie et de qui il est tel un enfant effrayé par les monstres.

La technique de l’élastique (tirer fortement dans un sens puis relâcher la pression exercée,) permet aux étrangers que nous sommes de nous apprendre. Faire des choix  et des expériences qui vont à l’encontre de nos besoins nous permet de les cerner et de repartir ensuite dans la direction qui nous convient, de trouver notre voie qui est individuelle, la confrontation des opposées est le plus grand moyen d’apprentissage de notre identité et de ce qu’est vraiment l’amour.

L’objectif d’une expérience de limitation est de déclencher l’expérience d’expansion, son opposé. De même que la maladie nous aide à comprendre la santé et nous en ouvre le chemin, toutes limitations nous permet de conquérir de grandes vérités. Certains êtres ont besoin beaucoup plus que les autres de se limiter pour ressentir leur pouvoir, des milliers de vies sont dévolues à la limitation jusqu’au déclic du retournement de situation. Il est essentiel de rappeler que les deux types d’expériences sont impossibles à départager chez les autres car notre regard essentiellement mental dénature la réalité.

Percevant mieux les autres parce que nous-mêmes, nous observons souvent les zones de déconnexion des autres, nous jugeons les apparences mais nous ne savons absolument pas à quel niveau travaille l’âme. Un tueur en série, un barbare, un banquier, un braconnier, un boucher suit une logique de vies qui nous est totalement inaccessible. Qu’est-ce qui nous dit que ces êtres-là n’expérimentent pas l’expansion ?

Rappelons-nous que nous réduisons en permanence l’amour à des notions mentales dénuées de vie. Seul nous mêmes sommes capables de savoir où nous en sommes à la condition évidemment de cultiver l’honnêteté d’où l’importance de se centrer et de comprendre que parler des autres, juger les autres, dépenser de l’énergie vers l’extérieur est une perte de temps sur notre chemin car nous sommes incarnés uniquement pour nous-mêmes. De même aider les autres (la notion d’aide est aussi peu comprise que celle de l’amour) est souvent prendre le risque de sortir de son chemin.

L’expansion ne se met pas en place définitivement du jour au lendemain, des aller-retours incessants entre les deux sont une étape obligée avant que l’expansion soit ancrée définitivement en nous, avant de connaître le fameux éveil .

En attendant, il nous est nécessaire de dompter notre mental inférieur, de cultiver le détachement sur les événements de notre vie, de nous reconnecter progressivement à notre pouvoir de vie que nous coupons en permanence qu’il est très difficile psychologiquement pour nombreux d’entre nous de ressentir parce que nous sommes totalement inversés.

Le magnétisme est l’énergie de vie qui coule en nous. Nous possédons tous du magnétisme, mais notre conscience est nécessaire pour l’amplifier. Il n’existe pas d’élus. Le mental humain se nourrie depuis des millénaires de hiérarchie opposant certains individus à d’autres, montant les uns, excluant les autres cultivant alors une victimisation parfois très complaisante pour ceux qui ne possèdent pas le don. Reprendre ses responsabilités en tant qu’humain c’est accepter l’idée d’avoir les mêmes capacités que tout le monde et travailler dans ce sens. Tout le monde a les capacités de magnétiser autrui et de se magnétiser. Nous pouvons tous nous soigner nous-mêmes. Le seules obstacles est la peur de la vie et de soi, peur la plus commune sur la planète que la pratique du magnétisme sur autrui vous activera à des fins de libérations pour ceux qui ont à s’en défaire.  Tout est juste dans le magnétisme. Le magnétisme est un cadeau pour nous libérer.

Les avantages d’une utilisation régulière de votre magnétisme :

  • Meilleure conscience et sensation de votre corps
  • Meilleure santé générale, meilleure énergie vitale et taux vibratoire (moins de visites inutiles chez les allopathes).
  • Contrôle de votre thermie intérieure
  • Développement de facultés psychiques, intuition
  • Meilleure ressenti des énergies en général, des lieux, des autres personnes
  • Meilleure défense immunitaire
  • Connexion à des plans subtiles, ouverture du cerveau droit
  • Guérison de vos maux physiques (certains maux sont plus faciles que d’autres à faire disparaître).
  • Meilleure connaissance de vous-même.
  • Rester ancré et présent à soi plus longtemps au quotidien et dans des situations à forte charge émotionnelle (famille, circonstances de vie autre).

Ressentir tout son corps pour l’activer

Pour commencer vous devez  vous entraîner régulièrement à ressentir l’intégralité de votre corps, parties après partie, membre après membre L’exercice est plus simple les yeux fermés car la concentration est optimale. Toujours les pieds au sol, debout ou assis (plus confortable), commencer par le bas en remontant tout le long de votre corps jusqu’au sommet du crâne. L’exercice n’est pas forcément facile au début pour des personnes habitués à n’habiter que leur cerveau mais indispensable pour s’habituer à répartir l’énergie dans l’intégralité du corps.  Nous apprenons à mettre notre conscience partout. Au début on s’entraîne grossièrement, puis à force de répétitions, on arrive à rester plus longtemps sur chaque parties, à ressentir plus en détail les orteils, les doigts de la main, à penser aux parties du corps dont on s’occupe rarement comme les fesses, le côté des cuisses, le dos. La conscience éveille l’énergie. Cette dernière peut alors être ressenti par des picotements, des flux de chaleur (ou de froid), c’est le signe que l’énergie de vie s’active en vous. Un pied froid devient chaud, parfois la chaleur peut être même très intense et le peau devenir rouge et chaude comme un fer à repasser.  Faites cet exercice régulièrement au calme, en prenant un temps pour vous. Cela vous réchauffera et activera tout vos sens.

Se connecter à la double énergie cosmo-tellurique

Pour vous magnétiser, vous aller avoir besoin de vous connecter à la fois à la prise terrestre (le sol) et à la prise du soleil (ciel) et c’est la même chose pour magnétiser quelqu’un d’autre. L’homme est une antenne qui, s’il conscientise ces deux prises, peut devenir un canal et transférer l’énergie disponible partout jusqu’à lui et jusqu’aux autres sans perdre sa propre énergie puisqu’il s’agit du prana/ du chi disponible partout.

( Petite aparté : Oubliez les schémas mentaux les oppositions, les initiés, les grades, le magnétisme est le reiki et le reiki et le magnétisme, il s’agit d’énergétisme dans les deux cas. Au risque d’en choquer plus d’un, surtout les pointilleux du mental, opposer une méthode à une autre n’a ni queue ni tête. Toutes les variantes touchant à l’énergétisme fonctionnent de la même façon et recourt à l’énergie disponible. Les histoires de personnes donnant leur énergie et s’épuisant n’est pas lié à une discipline plus qu’à une autre mais  plutôt à la posture de la personne pratiquant , c’est à dire à sa croyance  limitante qui est une croyance collective très répandue sur cette planète,  la peur de la vie elle-même, et des autres que l’on voit énormément chez les empathes. On donne son énergie aux autres au lieu d’utiliser l’énergie environnante tant que l’on ne libère pas cette mémoire et que l’on ne travaille pas sur soi. Ainsi la pratique de l’énergétisme en général  a le bénéfice d’enclencher un grand travail intérieur sur soi).

Vous pouvez commencer à vous brancher à la terre ou un ciel dans l’ordre que vous voulez. Si on commence par la terre, on image des grandes racines qui partent du centre de la terre (au plus loin) ou un peu plus profondément que sous vos pieds (au plus court) pour remonter lentement dans toutes les parties de votre corps.  Donnez des couleurs à ces racines (rouge, marron, noires, ou autres), une texture, utilisez tous vos sens. Vous pouvez imaginer votre corps comme un récipient vide qui reçoit progressivement un liquide qui l’inonde et remonte au sommet du crâne. Pour  se brancher au ciel,  imaginez un soleil très haut au dessus de votre tête, conscientisez sa chaleur, sa lumière (blanche/jaune) que vous faites progressivement descendre dans un tube qui le relie à au somment de votre crâne. Ensuite on répand le soleil dans toutes les parties du corps de haut en bas. Normalement lorsque vous arrivez au pied et que l’intégralité de votre corps a été activé par les deux prises, il n’est pas rare de ressentir tout son corps vibrer ou tourner un axe rotatoire dans un sens ou l’autre des aiguilles d’une montre (c’est mon cas) ou des picotement dans toutes les parties du corps ou seulement quelques unes. Une fois dans cet état vous être prêts à vous magnétiser.

3 façons de se magnétiser selon que l’accès à la partie souffrante de votre corps  soit plus ou moins accessible et votre capacité à visualiser votre corps.

  1. On peut se magnétiser soi-même juste en amenant sa concentration sur la partie du corps qui pose problème. Vous fermez les yeux et entrez en vous, comme une prière, une méditation profonde. Au moins 30 minutes sinon 1h, cela dépendra de votre concentration. Le but n’est pas de se faire mal dans une autre partie du corps à force d’une posture prolongée. Pour savoir quand arrêter de vous magnétiser, on se fie  à son ressenti qui se développe au fur et à mesure du temps. La disparition de la douleur est le signe le plus évident. Pour une brûlure ça peut être très rapide. Ne pas hésiter à faire des séances régulièrement pour un problème plus ancien.
  2. On peut se magnétiser soi-même comme on magnétiserait quelqu’un d’autre à savoir en apposant ses mains sur l’endroit concerné. Cette fois on nourrie l’intention d’envoyer l’énergie par nos mains que l’on pose soit à distance soit directement sur la peau.
  3. On visualise devant soi les yeux fermés une représentation de notre corps en modèle réduit, debout ou allongé, on accroît notre attention sur la partie du corps malade en y apposant nos mains ou seulement par la pensée comme dans le premier cas.

Vous voilà parés pour commencer à vous magnétiser, qu’il s’agisse d’organes interne ou de problèmes plus superficiels, la conscience peut accéder à tout et tout guérir. Pratiquer le magnétisme sur soi c’est apprendre à comprendre comment fonctionne son corps et commencer à se départir des croyances infinies qui régissent nos vies.

Bon magnétisme à tous et bonne libération 🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s