Comment choisir son futur thérapeute, comment rendre sa consultation efficace.

 

Premiere-seance-Je-cherche-un-nouveau-therapeute_imagePanoramique647_286Dans cet article, je vais aborder un questionnement récurrent chez bon nombre d’entre nous. La plupart du temps,  notre questionnement ressemble plutôt à : « Comment trouver un bon thérapeute« ? , hors c’est justement le postulat mental du jugement « Bon » ou « Mauvais » qui pose problème puisqu’il n’en existe ni bon ni mauvais de façon objective. Rappelons-nous que sur cette terre école, il n’existe aucune vérité objective sinon une infinité proportionnelles au nombre d’êtres humain qui la peuplent. Cette question nous mène donc nulle part, il est plus intéressant de reconsidérer son positionnement  et plutôt se demander « quel est le bon thérapeute POUR NOUS ».

Lorsque nous ressentons le besoin de consulter un nouveau thérapeute, donc de nous diriger vers l’inconnu, nous avons tous le réflexes de solliciter des recommandations, de suivre le conseil de tel ami parce qu’il a été satisfait. Pour nous rassurer et parce que nous décrétons que nous n’y connaissons rien, nos choix sont presque systématiquement ceux des autres. Hors nous savons très bien que, même si nous nous ressemblons tous à peu près extérieurement, nous sommes tous, de part notre histoire, nos ressentis, des êtres uniques incomparables les uns aux autres. Personne ne peut savoir réellement ce qui nous habite, nous-même n’en avons pas vraiment conscience. Si la consultation a été efficace pour votre ami, qu’est ce qui vous dit que ce sera pareil pour vous ?

Se centrer, écouter ses ressentis,  et si les émotions sont trop bloquées et imperceptibles, plonger dans son intériorité, méditer, s’extraire du monde.

Il n’existe ni bon ni mauvais thérapeute, seulement un thérapeute adapté ou non à nos besoin et branché sur notre niveau de conscience et notre flux d’énergie. Pour trouver notre thérapeute, le mieux est encore de ne se couper des influences et d’entrer dans notre intériorité (faire appel à notre intuition).  Pour ceux qui ne sentent pas ce qu’est l’intuition, cela revient à se débrouiller tout seul, à faire le silence autour de soi et en soi, tel l’Emitte ou la Papesse du tarot de Rider-Waite, revenir dans une position statique, intérieur et utiliser ses propres ressources intérieures.

Pour trouver un bon thérapeute il est donc nécessaire de s’écouter de l’intérieur et pour s’écouter de l’intérieur, valider ce qui est juste ou non pour soi, il est nécessaire de se connaître un minimum, d’être capable d’évaluer ses propres besoins ou objectifs, et de connaître la voie vers laquelle nous souhaitons aller.  Se connaître, accéder à soi n’a rien avoir avec la maîtrise opérée par le mental qui soumet les autres et limite notre vision des choses. Quelqu’un qui écoute sa voie intérieure est nullement une personne qui force les autres à agir dans son sens par incapacité à se sentir. Au contraire, l’écoute de soi rend toutes les situations justes et plus sereines, toutes les relations deviennent fluides.  Plus besoin de parler, les situations extérieurs et les paroles des autres répondent directement à nos questionnements intérieurs.

Les mauvaises expériences avec les thérapeutes sont toujours liées à une méconnaissance de soi, un conflit interne dans nos désirs. Nous ne savons pas très bien ce que nous voulons, nous donnons tout notre pouvoir au thérapeute, espérant inconsciemment qu’il va faire notre boulot à notre place pour mettre de l’ordre dans notre intérieur et chercher dans tout ce fatra où se trouve notre grande lumière. Or déléguer son pouvoir à l’extérieur n’amène rien de bon, et le thérapeute choisi va résonner avec notre grand flou intérieur. Il ne ressortira de la consultation au mieux des projections et un mal-être, au pire la peur et le refus  catégorique de consulter de nouveaux thérapeutes pour ne pas dépenser son argent à tort et à travers et se sentir blessé, et pire encore le refus radical d’être aidé, qui n’a strictement rien à avoir avec une décision prise par auto-centrage.

Pour une consultation réussie il est important de connaître nos motivations et mieux encore de savoir ressentir en amont les sentiments et les énergies qui nous habitent pour savoir dans quelle direction va aller notre séance et éviter d’assimiler le thérapeute à une sorcière ou un grand mage noir dont nous serions victime !

sorciere-640x520

Je suis moi-même passée par une série de consultations inutiles voire carrément négatives faute d’avoir su évaluer mes besoins. Ce fut le cas lorsqu’un de mes anciens élève de salsa resta  discuter avec moi à la fin d’un cours pour me raconter sa dernière consultation chez une médium des vies antérieures. A l’époque, j’étais  vaguement intéressée pour  l’idée  de connaître ma généalogie et donner du sens à mon vécu (les vies antérieurs n’ont strictement rien avoir avec la généalogie ! ). Pensant à une synchronicité car le cabinet de la thérapeute se trouvait proche de mon domicile et très influencée par mon élève insistant (lorsqu’on fuit son intérieur, on attire  curieusement des personnes qui jouissent d’un certain ascendant sur nous !), j’ai donc pris rendez-vous m’y rendant comme une sorte de formalité influencé par mon mental et mon grand flou intérieur. Avant de me déplacer, et toujours sur conseil de mon élève, j’avais pris soin d’écrire un message à la thérapeute pour expliquer  ma problématique lui parlant de mon élève/ami. Avec cette présentation officielle, je me mets en situation  évidente d’attente  avant le rendez-vous et je mets une certaine pression dans la consultation. Il faut savoir que  je n’ai jamais reçu de réponse à ce premier messageset que même si cette pression n’a pas été portée directement à la connaissance de la thérapeute, elle a de toute évidence influencé la consultation. Le jour J j’arrive au cabinet et je rencontre une femme tellement différente de la photo présente sur son site que j’en reste perplexe. Plus je la regarde, plus e ressens l’impression qu’elle est malade, elle m’apparaît chétive, en mauvaise santé et avec un problème à l’oeil gauche. Ai-je capté quelque chose émanant d’elle ou s’agit-il d’une projection de ma part ? le mystère reste entier au moment des faits mais quelque chose n’est de toute évidence pas juste pour moi, je ne suis pas centrée. La suite de la consultation suit le même malaise. J’explique ma situation mais parlant trop elle m’interrompt rapidement et je ne me sens pas écouté, les cartes qu’elle me tirent me font froid dans le dos. L’une d’elle représente le Néant (cercle vicieux des énergies que j’ai crées). Les conseils qu’elles me donnent sont essentiellement des défenses,par exemple  ne surtout pas canaliser pour éviter de  me tromper et attirer du négatif. Seulement je ne souhaitais pas canaliser à l’époque, je  ne savais même pas ce que le mot signifiait, je m’étais juste trompée de mot dans ma question, « Canaliser » au lieu de « catalyser », comme quoi, lorsque l’on bloque inconsciemment l’enerhie, rien ne se passe correctement. Voici comment mon ego/mental reçoit les informations qu’elle me donne : j’ai encore beaucoup de vies devant moi car j’ai du mal à avancer, tout le monde a  plus de pouvoir que moi. Je sens  évidemment du jugement dans ses mots, agressée par sa posture, et par voie de conséquence évidemment je ressors de la séance complètement déprimée. Et en bonne hypersensible, l’effet s’accroît, je reste au total quinze jours dans une angoisse assez forte et indéfinissable lié à ses projections. Autant dire que je ne suis jamais retournée voir cette femme qui  devait me faire un gros nettoyage pour m’enlever ma prétendue négativité. Comme vous voyez, il est difficile de faire plus inutile comme séance

Nous avons tous eu des expériences similaires avec plus ou moins d’ampleur et de conséquences. Chez les hypersensibles évidemment cela prend des proportions maladives.. Le risque de ne pas s’écouter, de ne pas savoir pourquoi on consulte, est de créer un cercle vicieux de victime qui perd complètement son pouvoir et attire un thérapeute qui présente des distorsions similaires à notre problématique. Nous sentons notre impuissance et nos limites dans le regard de l’autre et plus encore dans son propre reflet et nous payons pour cela. Tout est enseignement sur notre chemin, et la confrontation à nos ombres a le mérite d’être efficace. Mais il faut parfois du temps pour bien en comprendre la porter.

santé-nature-1024x538

Dans une ère marquée par la saturation des informations et de  l’offre dans tous les domaines, nous n’avons pas le choix  que de nous centrer pour rendre notre parcours efficace et ne pas nous laisser ballotter au grès du vent et détourner de nos aspirations profondes. Il est temps pour nous de nous engager véritablement pour notre cause.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s